UN TERROIR TOUT EN ÉQUILIBRE…

Une composition partielle des parcelles viticoles

Elles ont été très précisément délimitées par l’INAO, l’Institut des Appellations et de la Qualité, en 1990 lors de l’accession de Vacqueyras au rang de cru. Ce terroir de 1441 hectares est composé de nombreuses parcelles, souvent de petites tailles, réparties sur les deux communes de Vacqueyras et de Sarrians et disposées en terrasses.

Une climatologie généreuse

Sous un climat méditerranéen vrai caractérisé par un ensoleillement de 2800 heures par an, les vignes de Vacqueyras sont plus ventilées que dans d’autres appellations. Les vins présentent ainsi plus de fraîcheur et d’harmonie, plus de finesse aussi, quelle que soit la couleur.

EN SAVOIR +

• À Sarrians, le plateau des Garrigues se compose principalement de cailloutis d’origine alluvionnaire mis en place sous forme de terrasses par l’Ouvèze, rivière active et violente. Les cailloutis des Garrigues donnent des vins généralement colorés, tanniques, puissants et épicés.

• Plus haut, à Vacqueyras, les coteaux sableux de pente produisent des vins aromatiques, fins et très fruités.

• Enfin, dans la partie gréseuse et caillouteuse d’éboulis, en haut de l’appellation, les vins s’affichent plus ronds et très harmonieux. On trouve ici aussi, à l’extrême est de l’AOC, des marnes calcaires de grande qualité pour la vigne.Pour s’adapter aux sols et au climat, mais aussi pour favoriser l’élaboration de vins de grande qualité et de belle typicité, la vigne est conduite selon des critères précis et rigoureux :

• Une densité de plantation de 4000 pieds/hectares minimum.

• Un système de taille courte afin d’offrir une meilleure résistance au “Maître-Vent”, le Mistral, qui souffle souvent sur le cru au-delà de 100 km/h ; taille gobelet ou cordon de royat. Pour le cépage Viognier, la taille guyot est imposée.

• Pour limiter la charge de la vigne et assurer des raisins très concentrés, seuls 2 yeux sont autorisés sur les coursons.

Les vins : Derrière la puissance, la finesse..

Des vins gourmands mais toujours harmonieux.

Puissants mais toujours en finesse.

Les vins expriment pleinement l’identité du cru Vacqueyras, la force et l’équilibre. La dégustation, même pour les simples amateurs, mettra toujours en évidence deux pôles qui se complètent pour un résultat équilibré. Avec des tannins puissants mais finement tramés, un nez mûr et épicé, suivi d’une bouche toujours fraîche et reposante en finale.

Les Rouges

Œil : robe rouge dense, à nuance rubis pour les vins jeunes jusqu’au grenat profond pour les vins de garde.

Nez : généreux, fin et complexe, telle est la première expression des Vacqueyras rouges. Les fruits rouges (cerise, fraise) et noirs (mûre, myrtille, cassis) se détachent rapidement, avec des touches de kirsch accompagnées de notes de fruits confits (pruneau) et même de figue pour des millésimes de garde. Le plus souvent, avec le temps, on découvre des nuances épicées marquées, auxquelles s’ajoutent des effluves de cuir, de gibier légèrement fumées. Parfois, la finale exprime une délicieuse note de réglisse.

Bouche : de structure imposante, les vins rouges sont charnus, amples et gourmands ; leur puissance et leur richesse s’expriment par beaucoup de matière et de volume. On retrouve en bouche les fruits rouges (mûre et cassis), les épices comme le poivre blanc. Le réglisse et les notes minérales se développent au fil du temps. En synthèse, on apprécie les Vacqueyras pour leur subtil équilibre entre la fraîcheur du fruit et l’ampleur aromatique, faite de sensualité et d’esprit méditerranéen.

> Servir entre 17 et 18°C avec de l’agneau, du gibier à plume, des marinades,des lasagnes aux légumes ou des fromages.

Les Blancs

Œil : beau jaune clair de bel éclat, aux reflets verts et brillants.

Nez : intenses, les Vacqueyras blancs ont un nez floral, aux notes d’acacia et de genêt, souvent accompagné d’une touche d’agrumes.

Bouche : ils impressionnent par une grande fraîcheur, une intensité fruitée et florale, et une rondeur ample aux touches d’agrumes et de fruits exotiques. Ils présentent suffisamment de gras et de fraîcheur dans un équilibre typique et spécifique du cru. Les vins blancs élevés en fûts de chêne seront encore plus puissants, plus intenses et plus complexes, avec des notes de vanille, de beurre et de fumé.

> Servis entre 10 et 12 °C, ils sont parfaits pour l’apéritif, les poissons grillés, mais aussi toute la cuisine asiatique.

Les Rosés

Œil : rosé brillant et joliment coloré , sur le corail et le rose profond, avec quelques reflets dorés.

Nez : avec leur bouquet fruité, ils sont friands et par fumés. Ils présentent un registre aromatique de fruits rouges frais (groseille, fraise) et de garrigue ou de végétation méditerranéenne.

Bouche : ample et généreuse. Le Vacqueyras rosé est un vin frais et charmeur ; c’est un rosé de grande expression et de gastronomie, même s’il reste très facile à boire dans sa jeunesse, évoquant un panier de fruits frais et de fruits à noyaux (pêche et nectarine).

> Servir entre 10 et 12°C avec des grillades, des légumes marinés froids, de la charcuterie et toute la cuisine ethnique.

Le dosage précis de cépages nobles :

ROUGES ET ROSÉSCliquez pour en savoir plus

Autour du Grenache Noir, pilier de l’encépagement avec au minimum 50% des surfaces, la Syrah, le Mourvèdre et le Cinsault (notamment pour les rosés) sont les grands cépages de l’appellation.

Le Grenache est traditionnel dans la région car il s’adapte bien aux climats secs, venteux et méridionaux. Il apporte aux vins rondeur, corps mais aussi puissance, avec des arômes fruités et épicés.

La Syrah et le Mourvèdre doivent représenter au minimum 20% de l’encépagement.

La Syrah est marquée par une couleur profonde, une structure tannique puissante mais finement tramée et un registre aromatique large de fruits noirs ou de truffe.

Le Mourvèdre, très exigeant en chaleur et à maturation tardive, est implanté sur les terrasses les mieux exposées et apporte aux vins de beaux arômes lors du vieillissement des vins (notes animales, fruits compotés, cuir…).

Le Cinsault est le cépage emblématique des grands rosés, auxquels il donne un caractère vif, des arômes élégants et fruités de fruits à noyaux (pêche, nectarine…). Comme pour les autres cépages typiques de la Vallée du Rhône, il ne doit pas dépasser 10% de l’encépagement, afin de préserver la typicité et la qualité des vins de l’appellation Vacqueyras.

BlancsCliquez pour en savoir plus

Bien que minoritaires (3% de la production), les vins blancs de Vacqueyras enthousiasment par l’alliage de leur fraîcheur et de leur onctuosité. Ils s’appuient sur l’utilisation de plusieurs cépages, articulés autour du Grenache Blanc.

Le Grenache Blanc apporte aux assemblages puissance, rondeur et longueur en bouche.

Le Bourboulenc et la Clairette, deux cépages locaux, sont utilisés pour leurs arômes floraux et leur vivacité.

La Roussanne, qui est un cépage récent au même titre que la Marsanne et le Viognier, apporte une touche aromatique élégante et encore plus de complexité.