Patrimoine

Patrimoine naturel

La végétation méditerranéenne : « Espace botanique de Coste de Coa »

Les arbres
• Le chêne du Tombadou
• Les platanes du Cours Stassart
• Les amandiers
• Les cyprès
• les micocouliers
• les pins

Les sources Tombadou, la Ponche, fontbonne

Le canal de Carpentras : Inauguré en 1857, il irrigue la plaine du Comtat depuis Mérindol sur la Durance jusqu’à l’Aygues. Le canal principal a 65 km de long, les canaux secondaires presque autant.

Patrimoine bâti

Les anciens remparts : XVe siècle

Le porche : Jusqu’en 1760, l’unique porte du village. Campanile du début du XIXe siècle

Le portail neuf : Près de l’église, ouvert dans les remparts en 1761

L’église consacrée à saint Barthélemy : L’église primitive de petite dimension date du xiie siècle ; elle a été agrandie une première fois au XVIIe siècle, une seconde fois au XIXe siècle.

Le château : Le château féodal, restauré au XVIIe siècle a été détruit à la révolution. Il en reste les murs de soutènement (photos possibles rue du château et rue Raimbaut) une tour percée de meurtrières et une salle voûtée en arc brisée. Le bâtiment actuel, propriété di diocèse, date du xixe siècle.

La chapelle Notre Dame de Pitié de Coste de Coa (1635) : Elle a été édifiée avec les pierres de la carrière de Coste de Coa à la suite d’un vœu fait au temps de l’épidémie de peste de 1628-1631.

La chapelle Notre dame de la Brune XIXe siècle.

La borne papale de Fontbonne : Elle porte les armoiries de Jules de la Rovere, légat du pape depuis 1476 et qui deviendra en 1503 le pape Jules II, protecteur de Raphaël et Michel-Ange.

Les fontaines
La grand Font : Première fontaine publique de Vacqueyras, alimentée par les eaux de la source du Tombadou, signalée dès le XVIème, siècle.
La Fontaine Raimbaut  : Construite en 1866, à l’époque où Vacqueyras s’étend vers la route de Carpentras à Vaison. Un buste de Raimbaut y est inauguré en 1899 en présence de Frédéric Mistral.

Les bastides : Le colombier, cette « grange » appartenait au seigneur. Autrefois les habitations à l’extérieur du village fortifié étaient exceptionnelles.

Les cabanons : À l’extérieur du village. Ils sont les témoins d’une époque où l’on travaillait les terres avec le cheval et où l’on avait besoin d’un abri au milieu des champs vu la lenteur des déplacements.

Les puits

Les murets : Ils accompagnent souvent les restanques, les cultures en terrasses…